Comment installer un récupérateur d’eau de pluie ?

Récupérer l’eau de pluie afin d’entretenir son jardin, est non seulement économique, mais également éco-responsable.

Pour cela, il existe plusieurs moyens de récupérer l’eau de pluie, notamment en procédant à l’installation d’une cuve.

Qu’est-ce qu’un collecteur d’eau de pluie ?

Un collecteur d’eau de pluie, également appelé récupérateur de pluie, est un accessoire qui permet tout simplement de récolter l’eau de pluie et de la stocker. En effet, les eaux pluviales du toit sont réunies par les gouttières et sont directement reliées au récupérateur d’eau. Un récupérateur d’eau de pluie possède un robinet vous permettant d’arroser votre jardin, mais également pour laver votre voiture ou tout autre chose, qui ne nécessitera pas de l’eau du robinet.

Comment choisir un récupérateur d’eau de pluie ?

Avant d’investir dans un collecteur d’eau de pluie, il faut se poser la question du volume nécessaire à son utilisation quotidienne. Pour arroser un jardin, on observe qu’il faut entre 15 à 20 L d’eau par mètre carré.

Trois systèmes de récupérateur d’eau de pluie

  • Le récupérateur aérien

La capacité varie entre 200 et 2 000 litres. La mise en place ne nécessite pas de travaux de terrassement, et il y a un large choix de modèles de cuves (plastique, résine, terre cuite, cylindrique, rectangulaire…) les prix peuvent aller de 50 euros à 500 euros selon les modèles de récupérateurs.

  • La cuve de récupération enterrée

Les récupérateurs d’eau de pluie enterrés ont un volume plus gros, compris entre 1 500 et 5 000 litres, voire 20 000 litres pour certaines cuves. Ce modèle de récupérateur permet de réunir et d’entreposer une très grande quantité d’eau de pluie et sera adapté pour un jardin de 200 m2 à 800 m2. Malgré son coût (de 800 euros à 5 000 euros) et les travaux qu’il nécessite de faire, un récupérateur d’eau de pluie enterré présente de nombreux avantages :

La cuve est totalement invisible et permet de disposer d’une cuve volumineuse et ce n’est pas exposé aux UV et au gel.

  • La citerne souple

La citerne souple, autoportante ou encore appelée poche à eau, a une utilité autre que l’arrosage de son jardin, elle peut servir de réserve d’eau pour incendie ou d’utilisation d’eau potable. L’absence d’air dans cette citerne souple, empêche l’oxydation, le développement des moustiques et la contamination par des micro-organismes ou par des pollutions. Sa capacité varie entre 1 000 litres et 20 000 litres.

Comment raccorder un récupérateur d’eau de pluie ?

Raccordement avec un récupérateur d’eau de pluie aérien

Il suffit de positionner la cuve sur une surface plane, près d’une descente de gouttière. Un kit de raccordement sera livré avec la cuve pour faire le raccord entre la gouttière et le récupérateur d’eau.

Raccordement avec un récupérateur d’eau de pluie enterré

L’aménagement d’une cuve enterrée nécessite des travaux de terrassement et un raccordement hydraulique :

Il faudra choisir un emplacement, situé au moins à 1,20 mètre de la maison et de creuser assez profondément, en fonction de la hauteur de la cuve. Le collecteur devra être placé sur un lit de sable compacté (10 cm). Pour qu’elle ne se déforme pas, il faudra la remplir au tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.