Face au risque de sécheresse, le préfet de Saône-et-Loire prend des mesures

Les étés 2018 et 2019 avaient amené des sécheresses exceptionnelles en Saône-et-Loire. Une situation critique qui s’était avérée délicate à gérer. Alors que nous sommes encore en plein milieu du printemps, les premiers signes d’une autre sécheresse de grande envergure inquiètent le préfet. Il a donc réuni un conseil d’expert et prit certaines mesures.

Un problème qui concerne tous les habitants du département

Le préfet de Saône-et-Loire a pris la décision d’imposer certaines restrictions sur la consommation de l’eau dans trois secteurs de sa préfecture. Une première étape qui doit également sensibiliser tous les habitants à l’importance des économies d’eau à faire. Effectivement, ce problème est l’affaire de tous, car la sécheresse impose d’acheminer de l’eau venue d’autres départements pour alimenter les réseaux.

Or, une telle démarche coûte cher et cela se répercute sur le prix de l’eau. Pour les particuliers, les conséquences ne sont pas tout de suite évidentes et importantes. Cependant, pour les agriculteurs, une augmentation du prix de l’eau peut être catastrophique. D’autant plus que les restrictions peuvent mener à de moins bonnes récoltes. En 2018 et en 2019, ils avaient été nombreux à faire appel à un micro crédit en ligne pour survivre à la sécheresse.

Des habitudes à prendre tout au long de l’année

Le préfet de Saône-et-Loire a également profité de l’annonce des restrictions mises en place pour rappeler que les économies d’eau doivent être la préoccupation des citoyens tout au long de l’année. Chaque sécheresse est due au manque d’eau dans les nappes phréatiques. Or, une surconsommation en hiver participe à les laisser vides en été quand la pluie ne les remplit plus.

Ainsi, si les restrictions ne concernent que trois secteurs et que le reste du département est simplement placé en vigilance, ce n’est qu’en attendant un renforcement fort probable des restrictions. Il se pourrait même, à terme, que ces restrictions soient appliquées tout au long de l’année pour éviter de nouvelles sécheresses.

Pourquoi la sécheresse menace-t-elle ?

Sur l’ensemble du territoire français, les hivers ont été très doux ces trois dernières années. Les précipitations n’ont pas été suffisantes, notamment en Saône-et-Loire. Résultat, après la grande sécheresse de l’année dernière, les nappes phréatiques du département ont à peine atteint un taux de remplissage satisfaisant à la fin de l’hiver.

Malheureusement, le département a connu quarante-cinq jours sans pluie depuis la fin de l’hiver. Résultat, le niveau des nappes redescend trop rapidement. Heureusement, dans les jours à venir, les précipitations devraient compenser partiellement le problème, mais pas suffisamment pour éloigner définitivement le risque de sécheresse et le besoin de restriction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *