La préservation des lacs et des rivières, une priorité environnementale

Les lacs et les rivières sont des écosystèmes d’eau douce précieux pour la vie humaine, la planète et la vie animale. Ces écosystèmes sont essentiels pour l’eau potable, l’irrigation des cultures et l’hygiène, et ils sont confrontés, actuellement à de nombreuses menaces.

L’impact des installations humaines sur les fleuves, les lacs et les rivières

On le sait, de nombreuses installations et constructions créés par les humains ont des impacts néfastes sur notre planète. Certaines, toutefois, restent indispensables pour la survie humaine. C’est le cas des installations auprès des zones humides. Les Hommes ont besoin d’eau douce et d’eau potable pour vivre. Lorsqu’un cours d’eau est trouvé, des barrages sont construits afin de répondre aux besoins agricoles et en eau potable. Les espèces de poissons endémiques sont oubliés face aux espèces invasives, bien plus intéressantes pour les pêcheurs à la ligne.

Aujourd’hui, les rivières, les lacs et les zones humides du monde entier sont sur-utilisés et exposés à la menace croissante des barrages, de la pollution, de la réduction de l’habitat, de l’extraction de sable, du réchauffement climatique et de l’introduction d’espèce invasive. Ces dernières années, de nombreuses espèces d’eau douce ont disparu et les spécialistes s’inquiètent. Les menaces qui pèsent sur les poissons d’eau douce sont de plus en plus nombreuses et la plupart des espèces sont peu connues et mal suivies. Ces poissons, souvent très originaux, sont des espèces en voie de disparition aux mêmes titres que les animaux énumérés dans cet article : https://www.magazine-racines.fr/especes-animaux-voie-extinction/

Les écosystèmes d’eau douce, les écosystèmes les plus dégradés au monde

16 organisations de conservation ont étudié les écosystèmes d’eau douce afin de se rendre compte de l’ampleur de l’impact engendré par les constructions humaines. Leur rapport a été publié en mars 2021 et montre que les écosystèmes d’eau douce sont les plus dégradés au monde. Les populations de poissons vivant spécifiquement dans ces eaux sont menacées d’extinction et les populations de vertébrés d’eau douce ont diminué de 86 % depuis 1970. Actuellement, un tiers des espèces de poissons d’eau douce sont menacées d’extinction.

Notre dépendance à cette eau met en péril l’équilibre environnemental. Face à ces constatations, les enjeux relatifs à ces écosystèmes prennent de plus en plus d’ampleur dans les programmes de conservation. Il faut agir afin de sauver et de protéger les cours d’eau douce indispensables aux Hommes et aux animaux.

Les espèces d’eau douce en plein déclin

80 espèces d’eau douce ont disparu depuis les premiers comptages, 16 espèces ont disparu au cours de l’année dernière. Le réel nombre d’extinctions n’est pas connu des experts, mais ils estiment qu’il est bien plus important. En Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord, la situation est grave. Tous les cours d’eau ont été pris d’assaut par les humains. Dans le monde entier, pour environ 200 millions de personnes, les poissons d’eau douce constituent la principale source de protéines animales.

Les espèces en voie d’extinction inquiètent le monde entier. Toutefois, les espèces d’eau douce passent souvent au second plan, car face à un éléphant d’Afrique ou un tigre du Bengale, ils ont moins de charisme. Les scientifiques spécialistes tapent du poing sur la table, une espèce ne vaut pas mieux qu’une autre. Il est important de se concentrer sur les écosystèmes d’eau douce, pour les animaux et pour les Hommes. Les experts souhaitent qu’un nouvel accord international relatif à la biodiversité soit signé durant la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, qui se tiendra en automne 2021 en Chine. Cet accord devra mentionner l’importance de la protection et de la restauration des cours d’eau, lacs et zones humides, et ce, même comparé aux forêts et aux océans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *